Accueil > ACTIONS REVENDICATIVES > Actions menées en 2015 > Abattement de Zone des OPA des Antilles et Guyane - recrutements (...)

Abattement de Zone des OPA des Antilles et Guyane - recrutements 2015-2016

jeudi 12 novembre 2015

Réunion Interministérielle du 19 octobre 2015 sur les Ouvriers des Parcs et Ateliers

Le Secrétaire général du MEDDE Francis ROL-RANGUY vient d‘adresser un courrier à Nicolas BAILLE Secrétaire général de la Fédération CGT Equipement Environnement pour l’informer de la suite de la réunion interministérielle du 19 octobre 2015 concernant les OPA.
Celle concernait deux points :

L’abattement de zone des OPA des Antilles et de Guyane

Nos camarades se voient rétablir leur niveau salarial sans abattement. Une décision arbitraire du Budget les avaient placé en zone 3. Il a fallu deux actions de grève et de blocage menées par la CGT pour stopper cette injustice. Il reste néanmoins le paiement des indus avant 2015 à régler mais cela devrait se faire localement. Il est à noter que cette décision s’appliquera aussi aux OPA de Mayotte. Les grands oubliés sont les OPA de la Réunion qui restent en zone 3

Les recrutements 2015-2016

Apparemment seuls les 20 recrutements au titre de 2015 seraient actés ce qui est bien insuffisant pour combler les départs en retraite et répondre aux besoins des services. Pour 2016, les 49 recrutements annoncés par la DRH lors de la réunion plénière ne sont pas accordés certainement en raison de l’évolution statutaire en préparation au ministère de la Fonction Publique


Bravo aux camarades de la Guadeloupe, Martinique et Guyane pour leur lutte exemplaire qui a fait plier le Gouvernement.
Le SNOPA a tout de suite interpellé le Ministère pour les OPA de la Réunion sur le fait que l’argument invoqué d’une prime de vie chère supérieure était faux et nous demandons une égalité de traitement pour l’ensemble des DOM.

Pour les recrutements, visiblement l’évolution statutaire qui se déclinerait à un niveau interministériel est un élément bloquant. Matignon et la Fonction Publique refusant tout recrutement tant que ce sujet ne serait pas traité.

C’est dans ce sens que la CGT a interpellé le Gouvernement et les parlementaires en demandant une table ronde avec tous les interlocuteurs.}

Il nous faudra faire comme nos camarades des DOM : Utiliser le rapport de force si nous voulons débloquer la situation !