Accueil > ACTUALITES > Salut l’ami !

Salut l’ami !

vendredi 13 mai 2016

C’est avec tristesse que je vous annonce le décès de notre camarade Jean-Patrick LARRASQUET membre de la section CGT du Port de Bayonne.

Il a mis fin à ses jours le vendredi 06 mai 2016 dans sa demeure familiale, il avait 49 ans. Il était le dernier OPA qui n’avait pas intégré la région, c’était un membre actif de notre section et un militant aguerri et déterminé. Ses obsèques ont eu lieu hier dans son village natal du Pays basque Intérieur ( BARCUS) tous ses collègues et amis et anciens OPA retraité étaient là pour lui rendre un dernier hommage bien mérité, et apporter leur soutien à sa famille.

Jean-Patrick a commencé sa carrière d’OPA en tant que maçon au SM/H Bayonne Travaux le 07 juillet 1994, jusqu’en 2006 date de transfert du Port de Bayonne à la région Aquitaine.

Il est nommé le 01 janvier 2010 Chef d’équipe A et prend en charge l’équipe des maçons, suite à plusieurs réorganisations de services en 2012. Jean-Patrick très éprouvé et ne se sentant plus écouté, il démissionne de son poste de chef d’équipe, et repart à la pelle et la truelle. En 2015, il prend à sa charge l’entretien des espaces verts du Port de Bayonne tout en restant maçon dans l’équipe du Génie-Civil. Il a assuré ses missions avec professionnalisme jusqu’au mercredi 04 mai.

Jean- Patrick connaissait aussi les vertus de l’écoute. Il aimait la confrontation des idées, mais dans le dialogue et le respect d’autrui. Toujours prêt à l’échange, à l’échange contradictoire, mais toujours la fraternité au cœur, Jean- Patrick n’avait nullement le goût des polémiques.

Pour ce camarade dévoué à celles et à ceux qui lui faisaient confiance, pour l’homme de cœur et de conviction qui s’est battu tout au long de sa vie, il s’est battu pour les autres, pour l’égalité des chances, pour une société plus humaine.

Généreux, Jean-Patrick était aussi un réaliste, un de ces hommes scrupuleux et précis qui ne se paient pas de mots.

Durement éprouvé, il ne se sentait pas le droit de composer, de relativiser, de s’abandonner au scepticisme. Il protestait, il réclamait, « un homme en colère », comme il se définissait lui-même, il venait nous présenter ses idées et ses propositions, un tel militant ne pouvait laisser indifférent.

La section CGT du Port de Bayonne, et la CGT est en deuil, tu vas nous manquer Jean-Patrick.

SALUT L’AMI.