Accueil > VIE DES OPA > Salaire / Pouvoir d’achat > Revalorisation de la grille salariale des OPA Au 1er juillet 2016 Au 1er (...)

Revalorisation de la grille salariale des OPA Au 1er juillet 2016 Au 1er février 2016

mardi 20 décembre 2016

Enfin ! Mais loin de faire le compte !

Après 6 ans de gel, le point d’indice de la fonction publique a été réévalué au 1er juillet 2016. Alors que les salaires des OPA sont indexés sur l’évolution du point d’indice depuis 1975, il a fallu attendre le 19 décembre pour disposer de notre nouvelle grille salariale.
Ce qui relevait d’un automatisme semble ne plus l’être aujourd’hui.

Même si cette revalorisation sera rétroactive à partir du 1er juillet 2016, elle est loin de faire le compte.
Elle ne prend en compte que l’évolution du point d’indice mais pas celle du SMIC qui a été réévalué au 1er janvier 2016. Résultat : les derniers OPA recrutés au grade d’ouvrier qualifié ont eu des salaires inférieurs au SMIC entre le 1er janvier et le 1er juillet 2016.
La revalorisation de 0,6% au mois de juillet 2016 place le salaire minimal des OPA au dessus du SMIC mais jusqu’au 1er janvier 2017 puisque celui ci sera réévalué de 0,93%. Cette fois ci, ce n’est pas nouvelle revalorisation de 0,6% prévue au mois de février 2017 qui suffira à combler l’écart avec le SMIC.

Non seulement c’est inacceptable de payer des agents qualifiés en dessous du SMIC mais c’est illégal.

La revalorisation de notre grille salariale aura aussi un impact sur le niveau d’intégration des derniers OPA ayant fait valoir leur droit d’option pour le statut de fonctionnaire territorial.

Les collectivités doivent en tenir compte pour reclasser les OPA au bon niveau dans les cadres d’emplois de la FPT. Pour cela le 2ème alinéa de l’article 2 du décret 2014-456 du 26 mai 2014 est précis : « l’échelon du grade d’intégration est déterminé … à la date de son intégration dans la fonction publique territoriale »
Là aussi, le fait que les mesures salariales accordées aux catégories Cet B et la FPT n’aient pas été répercutés dans la grille salariale OPA, les derniers OPA qui opteront en 2017, même s’ils conservent leur niveau salarial, beaucoup intégreront à des niveaux inférieurs à ceux de 2015 et 2016. Cela aura un impact sur leur déroulement de carrière qui sera plus long.

Le niveau salarial des OPA a atteint un niveau désastreux.
Il est inacceptable que notre salaire minimal d’embauche soit inférieur au SMIC et ce malgré les qualifications exigées.

A ceux qui nous qualifient encore de « bien payés », dans cette période où l’on parle de faire évoluer nos statuts, nous leur disons qu’il est temps de revoir notre grille salariale et de payer les OPA à hauteur de leurs qualifications !

Le SNOPA CGT agit pour défendre Nos missions – nos emplois – notre statut