Accueil > ACTIONS REVENDICATIVES > 21 SEPTEMBRE 2017 28 SEPTEMBE 2017 Dans la continuité du 12 septembre pour (...)

21 SEPTEMBRE 2017 28 SEPTEMBE 2017 Dans la continuité du 12 septembre pour s’opposer à la politique de casse sociale du Gouvernement !

mercredi 20 septembre 2017

Le SNOPA CGT appelle les OPA à se mobiliser et à continuer la lutte en rejoignant les actions et les manifestations des 21 septembre et 28 septembre 2017 (action retraités)

Contrairement à ce que veulent nous faire croire certains médias, l’action du 12 septembre visant à s’opposer à la politique ultralibérale du Président MACRON a été un véritable succès.

La population n’en peut plus de tant d’injustice sociale où l’argent est dilapidé au profit des actionnaires du CAC 40 alors qu’il est demandé au peuple de se serrer la ceinture.

Les attaques contre le code du travail pour le déstructurer, en donnant plus de possibilité de licencier aux patrons va semer encore plus de précarité chez les salariés.

Ce n’est pas en licenciant à volonté que l’on va éradiquer le chômage de masse et relancer la consommation.

La casse des services publics finit de s’amplifier, les feuilles de routes adressées à nos ministres préconisent encore plus de rigueur budgétaire.

Pour les fonctionnaires, le ton est donné, 120 000 suppressions d’emploi, rétablissement du jour de carence, gel du point d’indice…

Pour les OPA, la situation que nous vivons depuis des années est catastrophique : baisse des effectifs, perte des missions, baisse du pouvoir d’achat…
Notre niveau salarial et indemnitaire est devenu un des plus bas du ministère

La baisse de notre niveau salarial fait que nos pensions ont baissé de l’ordre de 15 à 20% en 20 ans. Ces petites pensions vont encore amputés de 1,7% par l’augmentation de la CSG en raison du transfert des cotisations sociales.

Non seulement MACRON reste dans la continuité des quinquennats précédents mais il passe à la vitesse supérieure en voulant mettre fin au modèle social français basé sur la solidarité mis en place à la sortie de la guerre par le conseil national de la résistance.

Comme l’ont fait nos anciens, c’est à nous de résister si nous ne voulons pas voir anéantir un siècle de conquête sociale.