Accueil > LES SERVICES > VNF > Réforme des voies navigables > Transfert à VNF : FO, CGT, CFDT maintiennent leur appel !

Transfert à VNF : FO, CGT, CFDT maintiennent leur appel !

mercredi 27 avril 2011

Le Cabinet n’est pas au rendez vous
à la veille de la grève du 2 mai 2011

L’intersyndicale était reçue ce matin dans le cadre du préavis de grève à partir du 2 mai.

Rebondissant sur la proposition faite par le Cabinet de la Ministre, lors de la réunion du 19 avril dernier, de suspendre le projet de loi des transfert des personnels et des infrastructures de la voie d’eau à l’établissement VNF, l’administration nous propose à la place … d’engager -enfin- une concertation.

Et de proposer un calendrier de six réunions biaisées parce que bornées :

  • « bornées » car ne s’inscrivant pas dans la perspective de redynamisation de la voie d’eau mais bien dans le calendrier des transferts à l’établissement public industriel et commercial,
  • « bornées » car ne prévoyant pas l’examen de toutes les pistes débouchant sur l’unification de la gestion de la voie d’eau, mais seulement sur le maintien et le renforcement d’une gestion partagée par différents opérateurs autonomes,
  • « bornées » car prévoyant d’emblée -aveu on ne peut plus marquant- que la situation géographique et statutaire des agents nécessiterait d’être protégée (mais de quoi, dès lors, si ce n’est qu’elles sont menacées ?).

Le Cabinet s’était montré hésitant et la directrice des ressources humaines, après l’avoir recontacté ce matin, nous en a confirmé la raison.

Il est clair que la perspective de la grève et du blocage de la navigation a redonné à nos interlocuteurs une capacité d’écoute.

Mais que c’est la précipitation de la Ministre à communiquer personnellement en vue de passer son projet en force qui l’empêche, aujourd’hui, de seulement le suspendre.

La posture devient imposture et il est clair que, de la menace de la grève et du blocage de la voie d’eau, les personnels sont maintenant contraints de passer de l’intention aux actes.

Gageons que, par le rapport de force, les personnels obtiendront non seulement le retrait du projet de transferts à VNF, mais que des discussions s’engagent enfin et réellement sur un véritable projet de redynamisation de la voie d’eau.