Accueil > LES SERVICES > VNF > Réforme des voies navigables > Projet de transfert à VNF : communiqué CGT

Projet de transfert à VNF : communiqué CGT

mercredi 4 mai 2011

L’ouverture des négociations obtenue par l’action de grève du 2 et 3 mai dans les services navigation

Forte du soutien des personnels la CGT, dans le cadre de la mobilisation unitaire, a exigé le retrait des projets actuels de transferts des infrastructures et des personnels à l’EPIC VNF.

Suite à la réunion du 3 mai au Cabinet du ministre, l’intersyndicale a obtenu la suspension de ces projets grâce à la forte mobilisation des personnels et a ouvert la voie à de véritables négociations en vue de la création d’un service public de la voie d’eau garantissant les besoins d’unicité du réseau pour assurer toutes ses fonctions et arrêter le morcèlement de ce réseau.

La CGT porte le besoin d’une logique de développement multimodale et intégrée pour la promotion du transport par voie d’eau en respect des engagements du Grenelle de l’environnement.

Dans ce cadre, les modalités d’organisation et de gouvernance des voies navigables seront rediscutées en vue d’obtenir des garanties à donner aux personnels en terme statutaire, de rémunérations et d’amélioration des conditions de travail. De même il est acquis l’absence de mobilité géographique imposée.

Le rapport de force a été de nature à faire reculer le ministère. C’est à ces conditions que la suspension du mouvement a été prise avec l’objectif que l’ouverture des négociations sur d’autres alternatives s’engagent. Cela nous responsabilise tous pour ne pas baisser la garde sur les discussions à venir (cf. lettre du Cabinet du 3 mai 2011).

La CGT portera en toute transparence, les positions tenues par les différentes parties à ces discussions afin d’évaluer ensemble les résultats et de définir ensemble les suites des mobilisations à poursuivre pour faire aboutir nos revendications. Dans cette perspective un nouveau préavis de grève sera déposé pour inscrire la mobilisation dans la durée des négociations et sans doute au-delà car il faut transformer l’essai des négociations et tout reste à faire.

Bien entendues les discussions au niveau local que les services ont engagé sont suspendues conformément à la note de la DRH du 28 avril 2011 : « pendant ce temps de la concertation nationale… les discussions ne doivent en revanche pas porter, à ce stade, sur les dispositions d’organisation ou d’ordre statutaire qui font partie de la concertation nationale. ».

Poursuivons également l’interpellation des élus locaux Députés et Sénateurs (cf. lettre sur le site fédéral : http://www.equipement.cgt.fr/IMG/pdf/adresse_parlementaires_vf.pdf ) sur leurs responsabilités et prérogatives pour qu’un débat parlementaire ait lieu sur l’opportunité du transfert des infrastructures à VNF.

Ces premiers reculs, grâce à la mobilisation, ouvrent de nouvelles perspectives ; à nous de jauger la volonté du ministère de répondre aux enjeux du service public de la voie d’eau.Montreuil, le 04 mai 2011