Accueil > LES SERVICES > LES DIR > DIR Ile de France : La nationale 6 menaçée d’abandon

DIR Ile de France :
La nationale 6 menaçée d’abandon

mercredi 8 juin 2011

Le syndicat CGT des personnels de la Direction des Routes Ile de France (DiRIF), [ex services routes DDE, nous assurons par exemple la viabilité du réseau ou encore le salage en période hivernale] vous informe et dénonce la fermeture programmée du Centre d’Entretien et d’Intervention (CEI) routier de Montgeron dont le périmètre d’intervention est la Nationale 6 du carrefour Pompadour à la Francilienne.

Des moyens en moins pour le service public qui vont avoir un impact considérable sur la vie des usagers de cet axe. Plus de trois ans après son lancement la Révision Générale des Politiques Publiques a durement impacté le fonctionnement des services publics que ce soit : l’école, l’hôpital, la justice, la sécurité etc… l’exploitation des routes nationales n’y échappent pas.

CONTRADICTOIRE - IRRESPONSABLE – SANS VISION D’AVENIR

Pourquoi programmer la fermeture du CEI de Montgeron alors que des aménagements importants sont en cours sur la N6 visant à l’amélioration du niveau de service de cette route nationale ? Au sud de la N6 (au niveau de Tigery), par la réalisation de l’échangeur de la Croix de Villeroy et au nord, le réaménagement du carrefour Pompadour !

Des conséquences dramatiques pour les usagers et les riverains. Pour les usagers, déjà familiers d’encombrements parmi les plus durs d’Ile-de-France, les conséquences seront immédiatement perceptibles : allongement des bouchons et des temps de parcours dès lors qu’un événement météo, un incident ou un accident, des travaux seront en cours dans ce secteur. Du point de vue de la sécurité, l’entretien (fauchage des talus, élagage, bouchage des nids de poules, ramassage papiers et autres ordures sur les accotements) sur cette section de route Nationale se fera de manière beaucoup plus espacée qu’aujourd’hui (alors qu’il est déjà nettement insuffisant), voire plus du tout à certaines périodes de l’année !

Quelle perspective pour l’avenir ? Alors qu’il faudrait investir pour résoudre les encombrements au niveau de Villeneuve Saint Georges : réaliser une déviation, développer des transports en commun efficaces, construire des parkings pour faciliter les échanges entre les modes de transport. La fermeture du CEI de Montgeron démontre à quel point l’état se désengage et est à contre-courant d’une gestion raisonnée de la route.

Les personnels du CEI de Montgeron (11 ETP : 9 postes pourvus, 2 vacants) seront déplacés à Villabé (Essonne) et Chevilly-La-Rue (Val-de-Marne). La traduction dans le travail au quotidien sera toute l’année l’allongement d’une à deux heures des circuits de patrouillage (Entretien, contrôle de viabilité du réseau) ou de salage en période hivernale qui ne sera plus que curatif (abandon du préventif), mais aussi des temps d’intervention sur les chantiers ou sur les accidents qui seront allongés dans un secteur difficilement accessible tant au Nord dans le Val de Marne (Carrefour Pompadour et Bouchon de Villeneuve Saint Georges), qu’au sud cuvette sur la Francilienne (N104) entre Evry et Corbeil.

Des solutions existent, elles consistent à développer le CEI de Montgeron pour accompagner l’amélioration du niveau de service de la Nationale 6, faciliter les échanges entre les modes de transport. Le coût de ces solutions est sans rapport aux millions d’heures perdues dans les encombrements tous les jours par les usagers des transports publics.

Vous aussi vous pouvez agir, interpeller vos élu(e)s locaux, conseillers généraux, régionaux, sénateurs et députés. Ensemble nous pouvons mettre en échec un projet qui signerait l’abandon d’un secteur déjà sinistré et profiter de cette occasion pour mobiliser la population les élus pour trouver des solutions aux problèmes quotidiens de transport que nous subissons tous.