Accueil > LES TEXTES > Le recueil statutaire > statutaire et recrutement > le recrutement externe

le recrutement externe

jeudi 12 juillet 2018

- selon le décret n°65-382 modifié :

article 3 : « Ne peuvent être recrutés comme ouvriers des parcs et ateliers des ponts et chaussées et des bases aériennes que des candidats nés français ou naturalisés français, titulaires du certificat d’aptitude professionnelle, âgés de dix-huit ans au moins et de trente-huit ans au plus, cette dernière limite d’âge pouvant être majorée d’un temps égal à celui des services militaires et de guerre accomplis par les intéressés.
... »

article 5 : « Les dossiers de candidature à l’emploi d’ouvrier des parcs et ateliers des ponts et chaussées et des bases aériennes doivent comporter :

1°) une fiche d’état civil ;

2°) un extrait négatif de casier judiciaire ;

3°) un document délivré par l’autorité militaire, attestant que le candidat est en position régulière vis-à-vis de la législation sur le recrutement de l’armée, lorsqu’il appartient à une classe déjà appelée sous les drapeaux ».

article 6 : « Tout embauchage est conditionné par la délivrance, par un médecin assermenté, d’un certificat médical attestant que le candidat n’est atteint d’aucune affection tuberculeuse, cancéreuse, poliomyélitique ou mentale et qu’il est apte à occuper l’emploi qui lui est destiné ».

* -circulaire ministérielle DP/GB2 du 20 décembre 1990 relative aux ouvriers des parcs et ateliers - classifications signée pour le ministre, et par délégation, par le directeur du personnel :

* - mémento DPS relatif au recrutement des ouvriers des parcs et ateliers daté de janvier 1999 élaboré et diffusé par DPS/RF1 :

les opérations préalables au recrutement
le rôle de la commission consultative des ouvriers des parcs et ateliers
les conditions d’admission à concourir, et notamment de diplôme
l’avis de recrutement
la décision d’ouverture du concours
la publicité
le jury
la professionnalisation des membres du jury
les épreuves
la réception des candidatures
l’organisation matérielle des épreuves
l’utilisation de la liste complémentaire et des annexes