Accueil > ACTIONS REVENDICATIVES > Actions menées en 2011 > Le 15 novembre : une mobilisation nécessaire ! > Compte rendu de la réunion cabinet MEDDTL/SNOPA CGT du 16/11

Compte rendu de la réunion cabinet MEDDTL/SNOPA CGT du 16/11

jeudi 17 novembre 2011

Conseiller social du Cabinet du MEDDTL : Marc FERRAND, DRH : H.EYSSARTIER, C.SONJON.

CGT : D.BRO, M.BARLA, P.FABRE, FB.LOUET, N.FIOROT.

Dans le cadre de la grève du 15 novembre 2011, le ministère conformément aux textes en vigueur a l’obligation de rencontrer l’organisation syndicale qui a déposé le préavis de grève.

Dans un premiers temps, la Direction des Ressources humaines du MEDDTL nous avait convoqués pour répondre à cette obligation et comptait en faire qu’une simple formalité.

Le SNOPA a refusé cette hypothèse et a exigé des engagements politiques. Une délégation du SNOPA CGT a donc été reçue par le cabinet de la Ministre.

Avant d’aborder les revendications du préavis de grève du 15 novembre, nous mettons en évidence le fort mécontentement des OPA.

La grève du 15 novembre est très forte et nous prévenons le ministère que nous ne laisserons pas minimiser les chiffres de la grève. Nous avons en notre possession les éléments qui confirment la puissance de ce mouvement. Des dizaines de parcs et de services avec un taux de grévistes supérieur à 70%, des actions fortes avec de blocages de parcs, des audiences auprès des PCG, DDT, Préfets….

Nous rappelons à l’administration ses difficultés à recenser quoi que ce soit au niveau du ministère. A titre d’exemple, nous rappelons à la DRH les conditions dans lesquelles les élections par correspondance au CTM se sont déroulées, de son incapacité à lister les OPA, de transmettre correctement le matériel de vote. Ce qui a eu pour conséquence que seulement 1500 votes OPA ont été recensés ! Alors que la participation habituelle des OPA aux élections, à l’exemple des CCOPA des DIR et des DIRM, où celle-ci se situe à plus de 80%.
Malgré cela dans le cadre des élections du 20 octobre 2011, les OPA ont apporté encore plus de confiance à la CGT.

Nous remettons également plus de 2500 pétitions et l’informons que nous lui en ferons passer d’autres au fur et à mesure des remontées.

A partir de ces éléments nous interpelons fortement le conseiller social de la ministre et lui demandons de mesurer ce mécontentement ainsi que le développement de la mobilisation chez les OPA. Nous le prévenons que nous n’en resterons pas là si nous n’avançons pas sur nos revendications, l’hiver risque d’être chaud et d’autres mobilisations suivront.

lire la suite du compte rendu