Accueil > ACTIONS REVENDICATIVES > Actions menées en 2013 > 31 janvier, le SNOPA apelle à la mobilisation

31 janvier, le SNOPA apelle à la mobilisation

lundi 21 janvier 2013

Face à une situation très dégradée, les organisations syndicales CGT, FSU et Solidaires de la Fonction Publique ont décidé d’appeler à une grande journée de grève et d’actions le jeudi 31 janvier 2013.

Par leur absence, CFDT, FO, UNSA, CFTC, semblent juger la situation non préoccupante !!
Les organisations syndicales considèrent que sur les enjeux essentiels, aucune réponse satisfaisante n’est apportée par le gouvernement et cela est inacceptable.

Nos salaires de base sont en chute libre ainsi que nos déroulements de carrière. La classification de compagnon, OPA hautement qualifié, est à son tour rattrapée par le SMIC. L’annonce de hausses des prix tous azimuts en ce début d’année va poursuivre l’érosion de notre pouvoir d’achat.

Sur l’emploi, si dans certains secteurs des créations vont dans le bon sens, globalement les suppressions de postes se poursuivent alors que la situation est particulièrement alarmante. Nous sommes
en passe de gagner le déblocage des recrutements d’OPA sur l’Etat,
poursuivons notre effort.

En juillet 2012, le premier ministre avait annoncé la fin de la RGPP mise en placesous Sarkozy pour réduire les dépenses de l’Etat. Rappelons que cette politique a provoqué désorganisation et malaise dans
l’ensemble de la Fonction Publique avec la poursuite du non remplacement de fonctionnaires partant à la retraite.

Qu’en est-il aujourd’hui ? En lançant le 18 décembre 2012 un audit des politiques publiques, le premier ministre JM Ayrault poursuit la même idéologie que son prédécesseur. La RGPP hérite de son clone,
la MAP ; « Modernisation de l’Action Publique » Austérité oblige et pour
économiser 60 milliards d’euros sur le quinquennat, ce gouvernement utilise la même logique vis à vis de la Fonction Publique :

réduction des crédits de fonctionnement, poursuite des réductions
d’effectifs, des réorganisations désastreuses….

Les OPA ainsi que tous les agents de la Fonction Publique paient le prix fort de cette politique d’austérité qui ne dit pas son nom.
De l’argent il y en a, mais décidément que ce gouvernement est frileux !

Nous n’avons pas d’autres choix que celui de l’action pour faire aboutir nos revendications.

Lire la suite du tract en téléchargement.