Accueil > VIE DES OPA > Généralités > Pour la reconquête des missions et des emplois d’ouvriers d’Etat

Pour la reconquête des missions et des emplois d’ouvriers d’Etat

jeudi 27 mars 2014

Dans le cadre d’un plan d’austérité visant à réduire l’endettement du pays et à faire coûte que coûte des économies, le gouvernement continue de supprimer des emplois publics. Ces suppressions portent depuis de longues années sur les postes d’ouvriers d’Etat, chaque année ce sont environ 2000 postes qui disparaissent !

La conséquence est une externalisation des missions vers le secteur privé qui profite de cette aubaine pour faire de très gros profits avec de l’argent public et sans aucune garantie de qualité de service..

L’externalisation n’est pas une source d’économies bien au contraire !

Les missions des ouvriers d’Etat répondant à des besoins de service public où à des missions régaliennes de l’Etat, elles doivent être sorties du secteur marchand. L’arrêt des embauches d’ouvriers entrainera la perte de compétences et de savoir faire irréversibles. Ce sont plusieurs décennies d’expériences qui risquent d’être remises en cause uniquement sur la base d’une logique ayant pour seul objectif la destruction de l’emploi public quels qu’en soit les coûts sociaux et économiques

Nous devons nous engager à tout prix dans la bataille de la reconquête de nos missions.
Déjà en 2013, la CGT en mobilisant les ouvriers d’Etat a réussi à faire lever le moratoire imposé par le Budget et à obtenir des recrutements au ministère de la Défense et à l’Ecologie. Ils sont insuffisants et sont loin de combler les départs en retraites. Nous ne devons pas en rester là et exiger pour 2014 des recrutements dans tous les secteurs employant des ouvriers d’Etat pour reconquérir nos missions et nos emplois.

Au niveau local, chaque syndicat, chaque section doit

  • Sensibiliser les personnels en assemblée générale sur la nécessité de recruter pour pérenniser les missions et les emplois
  • exiger des recrutements nécessaires à l’exercice des missions au niveau local et faire remonter les besoins en recrutements au niveau national.

Au niveau national, notre action :

  • exiger la suppression du moratoire sur les recrutements d’ouvriers
  • demander des recrutements auprès de nos ministères respectifs, de la Fonction Publique et de Matignon.

Chacun doit être concerné par ce plan d’action, il en va de l’avenir de nos services, de nos missions, de nos emplois et de nos statuts !

L’action passera par la mobilisation des ouvriers.
Défendons ensemble
nos missions, nos emplois et nos statuts !